Biopack - Emballages en carton ondulé

telverde Calculateur du prix des boites en carton
Română English Français Français Español 汉语

Le marché du papier et du carton, 1,2 milliards d’euros

2014-10-03 23:31:49

Le marché roumain du papier et du carton était d’approximatif 1,2 milliards d’euros en 2008, selon la société de recherche Research and Markets. La société estime, dans le rapport « Le papier et le carton en Roumanie », que ce marché présente des perspectives réalistes d’augmentation par plus de 30% jusqu’à 2012, à 1,56 milliards d’euros. Cette chose même si la matériel de basse n’est plus la cellulose, mais la maculature, suivant les faillites de la majorité des sociétés fabricants de cellulose et de semi-cellulose. Les traites du marché local du papier et du carton ondulés sont données spécialement par la consommation réduit, par l’importation plus grande que l’exportation et par la collection diminuée de maculature, l’éducation vers ces choses étant encore au départ. Recyclage est nouveau chez nous, raison pour laquelle les informations statistique en ce qui concerne ce domaine sont presque inexistantes. « Un des plus dynamiques secteurs est représenté par les emballages en carton ondulé. Dans le même temps, le marché de serviettes, de papier hygiénique, et de serviettes de papier est très attractif, suivant la consommation actuelle de la Roumanie, deux fois moindre par rapport à la moyenne des 27 états de l’Union Européenne. La consommation des emballages en papier et carton est aussi, cinq fois plus moindre que la moyenne européenne », on voit dans l’étude cité.

Parmi les sociétés qui activent sur le marché roumain de papier et carton sont Comceh Calarasi, Celhart Donaris, Dunapack Rambox, Letea, Monte Bianco, Pehart Tec, Rondocarton, Vrancart, Sca Hygiene Products, Sca Packaging et Tetra Pak. Les exportations sont très diminuées comparativement aux importations. Les exportations de papier vont se diminuer par approximatif 40%, en particulier à cause de la fermeture de certaines unités de production de la cellulose de bois et du papier à écrire. Ainsi, les exportations de papier peuvent se diminuer de 88 millions d’euros en 2007 à 55,8 millions d’euros cette année. En concernant la cellulose, de 1989 jusqu’au présent, presque tous les sociétés de cellulose se sont fermés. Ces fabriques polluent l’air, l’eau et le sol. Leur rénovation pour réduire la pollution nécessite des investissements contenus entre 30 et 60 millions d’euros jusqu’à l’année 2014.

Source: www.financiarul.com



Facebook